Le Projet de loi relatif au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain a été approuvé en lecture définitive à l’Assemblée nationale le jeudi 16 février dernier.

« L’Assemblée nationale a approuvé, jeudi 16 février, en lecture définitive, le projet de loi relatif au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain, » se félicite le maire et président de la communauté urbaine Saint-Etienne Métropole, Gaël Perdriau.

« Je participerai d’ailleurs, répondant à une invitation de monsieur le premier Ministre, Bernard Cazeneuve, à une première réunion des présidents de Métropoles, le 1er mars prochain », annonce Gaël Perdriau.

Saint-Etienne et son agglomération sont désormais reconnues au plus haut sommet de l’État, comme un territoire majeur de notre pays en termes d’attractivité en devenant l’une des 22 métropoles françaises.

« Ce nouveau statut favorisera un développement harmonieux de notre agglomération, rappelle Gaël Perdriau, dans des domaines tels que l’économie, les infrastructures, la santé publique, l’enseignement supérieur ou encore l’aménagement du territoire, et tout le territoire, qu’il soit en zones urbaine, rurale ou péri-urbaine, au bénéfice de l’intérêt général, des quelque 403 000 habitants, et de l’ensemble des acteurs  du monde économique. »